Entretien

Notre processus de recrutement se compose de deux types d'entretien. À chaque étape, nous nous basons sur l'avis de ceux qui vous ont fait passer l'entretien pour déterminer l'étape suivante.

Fonctionnement

Entretiens téléphoniques/par Hangout

Lors de vos entretiens téléphoniques ou via un Hangout, vous discuterez avec un responsable ou un collègue potentiel.

Pour les rôles d'ingénieur logiciel, votre entretien téléphonique ou par Hangout durera entre 30 et 60 minutes. En ce qui concerne les questions sur le codage, décrivez oralement votre processus de réflexion au fur et à mesure que vous écrivez le code dans un document Google, que vous remettrez au recruteur. Nous vous conseillons d'utiliser un kit mains libres ou un haut-parleur de façon à pouvoir taper sur le clavier.

Pour tous les autres rôles, l'entretien téléphonique ou par Hangout durera entre 30 et 45 minutes. Préparez-vous à des questions comportementales, hypothétiques ou pratiques visant à évaluer votre connaissance du poste à pourvoir.

Entretiens sur site

Généralement, vous rencontrez quatre Googleurs, des collègues potentiels et des collègues d'autres départements, pendant 30 à 45 minutes chacun.

En ce qui concerne les candidats à un poste d'ingénieur logiciel, nous souhaitons comprendre leurs compétences en matière de codage et leurs domaines d'expertise technique, y compris les outils ou les langages de programmation qu'ils maîtrisent, ainsi que leurs connaissances générales sur des sujets tels que les structures de données et les algorithmes. Ces discussions sont généralement interactives, comme au travail, car nous souhaitons encourager la réflexion et découvrir différentes approches. Soyez prêt à présenter vos solutions en détail. Poussez vos propres limites jusqu'à trouver la bonne réponse. De toute façon, c'est sans doute ainsi que vous travaillez déjà.

Si vous ne vous présentez pas à un poste d'ingénieur, vous pourrez mettre en avant vos points forts dans quatre domaines :

  • Capacités cognitives générales : nous posons des questions ouvertes pour comprendre la manière dont vous approchez et résolvez les problèmes. Il n'y a pas de réponse correcte. Ce qui nous importe, c'est votre capacité à expliquer votre processus de réflexion et la manière dont vous utilisez les données pour prendre des décisions.
  • Leadership : soyez prêt à discuter de la manière dont vous avez utilisé vos compétences en matière de communication et de prise de décision pour mobiliser les membres de vos équipes. Cela peut être en acceptant un poste de responsable au travail ou dans une organisation, ou en menant une équipe vers la réussite, même si vous n'en étiez pas le responsable officiel.
  • Connaissances liées au rôle : la manière dont vos points forts se combinent à votre expérience pour produire des résultats nous intéresse. Nous ne cherchons pas seulement à savoir quelle peut être votre contribution aujourd'hui, mais aussi à savoir comment vous pouvez vous épanouir dans différents rôles, y compris dans ceux qui n'ont pas encore été inventés.
  • Googlitude : dites-nous comment vous travaillez, seul et au sein d'une équipe, comment vous aidez vos collègues, comment vous gérez les ambiguïtés, et comment vous vous motivez pour quitter votre zone de confort et vous développer.

Tout au long de l'entretien, n'hésitez pas à demander des éclaircissements aux recruteurs, pour vous assurer que vous avez bien compris les questions posées. De même, n'hésitez pas à nous interviewer. Posez des questions sur le travail, sur l'équipe, sur notre culture, pour être en mesure de décider si le poste est vraiment fait pour vous.

Comment se préparer

Entretiens pour tous les rôles

  • Prédire l'avenir : vous pouvez anticiper 90 % des questions qui vous seront posées lors de l'entretien. "Pourquoi postulez-vous à cet emploi ? Pouvez-vous me parler d'un problème délicat que vous avez résolu ?" Si vous ne savez pas trop quelles questions peuvent vous être posées, recherchez sur Google "questions les plus fréquentes lors d'un entretien d'embauche". Notez les 20 questions les plus fréquentes susceptibles selon vous de vous être posées.
  • Planifier : pour chaque question de votre liste, écrivez vos réponses. Cela vous aidera à les mémoriser, ce qui est important, car vous devez répondre de manière automatique.
  • Avoir un plan de secours : en réalité, pour chaque question, notez TROIS réponses. Pourquoi trois ? Vous devez avoir à votre disposition une réponse différente tout aussi pertinente pour chaque question, car le premier recruteur peut ne pas apprécier votre réponse. Il faut donc que le deuxième recruteur entende une autre histoire afin qu'il devienne votre allié.
  • Donnez des exemples : répondez à chaque question posée par une histoire qui illustre les compétences sur lesquelles vous êtes interrogé. À la question "Comment dirigez-vous votre équipe ?", répondez : "Je dirige mon équipe selon une approche collaborative/avec détermination, etc. Laissez-moi vous parlez de la fois où j'ai…"
  • S'exercer : la pratique permet de s'améliorer. Exercez-vous à répondre aux questions de l'entretien, à voix haute, jusqu'à ce que vous puissiez raconter chaque histoire de façon claire et concise.

Entretiens pour les rôles techniques et d'ingénieur logiciel

  • Préparation à l'entretien : il y a quelque temps, deux ingénieurs de Google à Pittsburgh ont enregistré un Hangout en direct au sujet de nos entretiens techniques, au cours duquel sont abordés la préparation à l'entretien, un exemple de question et un exemple de solution.
  • Pratique en matière de codage : vous pouvez trouver des exemples de question sur le codage sur des sites tels que CodeLab, Quora et Stack Overflow. Le livre "Cracking the Coding Interview" est également une bonne ressource.

Vous êtes pratiquement prêt ? Voici quelques dernières petites choses à savoir, tirées des questions que posent fréquemment les candidats aux recruteurs.

  • Tenue vestimentaire : pour la plupart des entretiens, vous pouvez porter une tenue décontractée, mais votre recruteur vous indiquera la tenue la plus adaptée. En cas de doute, soyez vous-même et portez une tenue dans laquelle vous vous sentez à l'aise.
  • Comment structurer les réponses de l'entretien : lorsque vous répondez aux questions des recruteurs, il est important que vous montriez comment vous arrivez à une solution. C'est pourquoi vous devez réfléchir à haute voix.
  • Questions utiles auxquelles réfléchir lors de votre préparation : travaillez-vous mieux seul ou au sein d'une équipe ? À quels défis avez-vous été confronté lors de vos études ou de votre carrière professionnelle, et comment les avez-vous surmontés ? Parmi vos compétences et vos expériences, lesquelles constituent un avantage pour le rôle, et pourquoi ?
  • N'hésitez pas à demander des éclaircissements aux recruteurs si vous ne comprenez pas une question, et prenez le temps qu'il vous faut pour répondre.