Conception des halls d'accueil de Google, de la planche à dessin à leur réalisation

De même que chaque image raconte une histoire, chaque hall d'accueil des bureaux Google à travers le monde a sa propre histoire. Vitrine de l'entreprise, ces espaces centraux qui témoignent de l'ingéniosité de Google sont l'oeuvre d'une équipe interdisciplinaire de la division Services immobiliers et de gestion des locaux de l'entreprise (REWS) qui manie avec bonheur pragmatisme et créativité.

Les équipes REWS régionales supervisent les ouvriers du bâtiment, les architectes et les sous-traitants, tout en veillant au respect des délais et du budget. Quel que soit le site, chaque hall d'accueil doit satisfaire deux critères : le design doit capturer le "look" de Google et refléter la culture locale. Un visiteur entrant dans le hall d'accueil de Google "doit pouvoir savoir dans quelle ville il se trouve et reconnaître qu'il s'agit d'un bureau Google", explique Jason, de l'équipe Services immobiliers et de gestion des locaux de l'entreprise de la région EMEA.

Comme les flocons de neige, il n'y a pas deux halls d'accueil identiques. "Faire appel à un seul et même architecte pour tous nos espaces internationaux nous priverait de la touche culturelle locale", déclare Jason. Pour collecter des informations cruciales, les équipes REWS collaborent avec des artistes et des designers de la région, ainsi qu'avec les Googleurs.

Pour les visiteurs, le hall d'accueil de chaque bureau communique une première impression sur Google. "Chacun de nos bureaux a un côté mystique", déclare Frans, gestionnaire de site. "Mais il est également important que nos visiteurs se sentent à l'aise."

Lorsque l'on franchit les portes de Google, comment la vision de l'équipe REWS prend-elle vie ?

À Johannesburg, l'équipe a embrassé la diversité culturelle de l'Afrique du Sud et a utilisé des piles de magazines en anglais, en afrikaans et en zoulou comme papier peint. Un panneau "Howzit" étincelant suspendu au plafond accueille les visiteurs dans le langage familier local (pour les non-initiés, il s'agit d'une salutation informelle).

Dans le hall d'accueil certifié LEED de Sydney, un mur audio-vidéo diffuse tout un tas d'images, depuis une vue sous-marine de la grande barrière de corail fournie par Google Street View jusqu'à une vue aérienne du bureau. Pour mettre à l'aise les candidats venus passer un entretien d'embauche, le hall d'accueil a été agencé de sorte que les salles d'entretien soient collées les unes aux autres, avec une réception placée à un niveau plus bas et plus accueillant.

À New York, les candidats sont également aux centres des préoccupations. Lors de la refonte du hall d'accueil des bureaux de la 9e avenue, des chaises plus formelles ont été utilisées, l'équipe ayant constaté que les candidats anxieux s'asseyaient rarement dans les fauteuils confortables à disposition. Côté design, un mur en caisses de lait colorées rappelle les débuts de l'entreprise, lorsque les fondateurs de Google, Larry Page et Sergey Brin utilisaient ces caisses pour empiler leurs affaires dans le garage. La porte de l'ascenseur s'ouvre sur ce décor amusant.

L'accueil des bureaux de Belgrave House à Londres, conçu pour ressembler à un club privé de gentlemen britanniques, est imprégné d'intelligence et de fantaisie. On y trouve un papier peint en velours, un pilier rayé, la Reine en photo et des chapeaux melon en guise d'abat-jour. "L'idée était de créer l'antithèse absolue du style typique des ingénieurs", déclare Jane, gestionnaire de site. C'est précisément ce type de vision créative qui permet à Google de rester à l'avant-garde de la modernité en matière de conception de lieux de travail.

Conception des halls d'accueil de Google, de la planche à dessin à leur réalisation

De même que chaque image raconte une histoire, chaque hall d'accueil des bureaux Google à travers le monde a sa propre histoire. Vitrine de l'entreprise, ces espaces centraux qui témoignent de l'ingéniosité de Google sont l'oeuvre d'une équipe interdisciplinaire de la division Services immobiliers et de gestion des locaux de l'entreprise (REWS) qui manie avec bonheur pragmatisme et créativité.

Les équipes REWS régionales supervisent les ouvriers du bâtiment, les architectes et les sous-traitants, tout en veillant au respect des délais et du budget. Quel que soit le site, chaque hall d'accueil doit satisfaire deux critères : le design doit capturer le "look" de Google et refléter la culture locale. Un visiteur entrant dans le hall d'accueil de Google "doit pouvoir savoir dans quelle ville il se trouve et reconnaître qu'il s'agit d'un bureau Google", explique Jason, de l'équipe Services immobiliers et de gestion des locaux de l'entreprise de la région EMEA.

Comme les flocons de neige, il n'y a pas deux halls d'accueil identiques. "Faire appel à un seul et même architecte pour tous nos espaces internationaux nous priverait de la touche culturelle locale", déclare Jason. Pour collecter des informations cruciales, les équipes REWS collaborent avec des artistes et des designers de la région, ainsi qu'avec les Googleurs.

Pour les visiteurs, le hall d'accueil de chaque bureau communique une première impression sur Google. "Chacun de nos bureaux a un côté mystique", déclare Frans, gestionnaire de site. "Mais il est également important que nos visiteurs se sentent à l'aise."

Lorsque l'on franchit les portes de Google, comment la vision de l'équipe REWS prend-elle vie ?

À Johannesburg, l'équipe a embrassé la diversité culturelle de l'Afrique du Sud et a utilisé des piles de magazines en anglais, en afrikaans et en zoulou comme papier peint. Un panneau "Howzit" étincelant suspendu au plafond accueille les visiteurs dans le langage familier local (pour les non-initiés, il s'agit d'une salutation informelle).

Dans le hall d'accueil certifié LEED de Sydney, un mur audio-vidéo diffuse tout un tas d'images, depuis une vue sous-marine de la grande barrière de corail fournie par Google Street View jusqu'à une vue aérienne du bureau. Pour mettre à l'aise les candidats venus passer un entretien d'embauche, le hall d'accueil a été agencé de sorte que les salles d'entretien soient collées les unes aux autres, avec une réception placée à un niveau plus bas et plus accueillant.

À New York, les candidats sont également aux centres des préoccupations. Lors de la refonte du hall d'accueil des bureaux de la 9e avenue, des chaises plus formelles ont été utilisées, l'équipe ayant constaté que les candidats anxieux s'asseyaient rarement dans les fauteuils confortables à disposition. Côté design, un mur en caisses de lait colorées rappelle les débuts de l'entreprise, lorsque les fondateurs de Google, Larry Page et Sergey Brin utilisaient ces caisses pour empiler leurs affaires dans le garage. La porte de l'ascenseur s'ouvre sur ce décor amusant.

L'accueil des bureaux de Belgrave House à Londres, conçu pour ressembler à un club privé de gentlemen britanniques, est imprégné d'intelligence et de fantaisie. On y trouve un papier peint en velours, un pilier rayé, la Reine en photo et des chapeaux melon en guise d'abat-jour. "L'idée était de créer l'antithèse absolue du style typique des ingénieurs", déclare Jane, gestionnaire de site. C'est précisément ce type de vision créative qui permet à Google de rester à l'avant-garde de la modernité en matière de conception de lieux de travail.